Panier

Entreprise Française 🇫🇷

 -10% MAINTENANT AVEC LE CODE NOEL10

contact@vintage-univers.com

brigitte bardot

Brigitte Bardot : une véritable icône

Brigitte Bardot est probablement l’actrice française la plus célèbre et l’une des plus belles femmes au monde. Elle est une icône mondiale du cinéma européen dans les années 50-60. Avec son sex-symbole à la française, elle suscite admiration auprès de la gent masculine et envie et jalousie auprès de la gent féminine. Elle a fait de nombreux fans qui lui vouent une passion tendant parfois vers l’obsession. C’est d’ailleurs ce qui a créé la bardolatrie.

Plus qu’une star de cinéma, Brigitte Bardot est une influenceuse, véritable icône du monde à l’échelle mondiale et chanteuse douée par-dessus bord. Sans prétendre brosser le portrait complet de la femme, voici présenté l’icône BB qui a déjà eu la chance de fêter ses 87 ans d’anniversaire.

L’enfance de Brigitte bardot et son début de carrière à paris

Brigitte Anne-Marie bardot est née le 28 septembre 1934 à Paris. Elle est issue d’une famille aisée au sein de laquelle elle ne se sentait pas heureuse, étant quelque peu délaissée au profit de sa grande sœur. La petite Brigitte va trouver du réconfort dans la danse classique qu’elle pratique depuis l’âge de 7 ans. Sa passion pour la danse et le chant lui ont valu une acceptation au conservatoire de paris en 1948.

L’année suivante, soit en 1949, elle se fait repérer par Hélène Lazareff, directrice du magazine ELLE pour représenter la mode junior du magazine. Elle ne le réalise pas encore, mais c’est là le début d’une vie de star et de célébrité. Les photographes se l’arrachent et son nom se fait connaître telle une traînée de poudre. Elle devient source de fantasme pour les hommes et source d’inspiration pour les jeunes de son âge.

Pourtant, contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, la jeune fille n’était nullement attirée par le rêve de gloire. La seule chose dont elle rêvait, c’était de vivre pleinement sa vie, de façon naïve et simple, profitant de chaque chose que la vie lui offrait. Ses désirs semblent aller à l’encontre de ce que lui offraient la vie et la société : une vie de femme adulée, érigée en icône. Elle se retrouvait comme handicapée par une beauté qui l’empêchait de cerner la vie simple dont elle rêvait. Elle est si adulée que sa présence au festival de Cannes a détourné l’attention de tous les photographes. Tout le monde ne désirait qu’elle. La photographie, lui parler d’elle.

Elle était, comme le disait Simone de Beauvoir, une femme enfant une femme fatale.

Après trois années passées dans le magazine Elle dont elle était devenue la mascotte, Brigitte Bardot attire l’attention du réalisateur Allégret. Elle décroche ainsi, à l’âge de 18 ans, son premier rôle dans le film. Toutefois, ce qui va encore plus la faire connaître au monde entier, c’est le film « ’ Et Dieu créa… la femme »’. Le succès retentissant de ce film constitue le grand virage de sa carrière. Il a été réalisé en 1956 par Roger Vadim, son mari et réalisateur. C’est le premier film français à être classé au box-office américain, hissant par-là même Brigitte Bardot au rang d’une icône internationale.

Un culte peu désiré et lourd à assumer

À mesure que Brigitte Bardot évolue au-devant des projecteurs, elle se rend compte du peu d’attraction qu’elle avait pour ce monde fait de paillettes et de strass. Elle en avait même peur, selon ses dires. Adulée et désirée par les hommes du monde entier, elle est jalousée par une grande partie des femmes qui évoluent dans sa sphère. Un rapport qu’elle trouve malsain et rejette entièrement bien que ce soit trop tard. Brigitte Bardot est adulée au sens quasi religieux du terme. 

Elle est déifiée à tel point qu’est né le culte BB exactement comme celui que vouaient les fans de Marylin Monroe à leur star. Est alors née la bardolatrie. L’influence de Brigitte est telle que les femmes veulent s’habiller comme elle, s’approprier sa mode impertinente et non conventionnelle afin de mieux lui ressembler. Femme très charismatique, elle inventait la mode, sans jamais suivre la mode. Elle s’habillait comme elle le sentait, mais ses apparats étaient toujours érigés en mode.

Le style de Brigitte bardot et les maisons de mode

Si Brigitte Bardot est connue pour son habillement intemporel et non conventionnel, il faut souligner que dans les années 50 et 60, elle fut habillée par les couturiers de son temps.

Dans les années 50 et 60, Bardot s’est tournée vers la maison Christian Dior. Après qu’elle se soit fait découvrir par le public, le jeune bardot est devenu un top model reconnu. La même année, soit en 1949, elle est l’effigie de la robe à succès dénommée Miss Dior. Une robe qui lui confère une féminité voluptueuse et une élégance sans nom. En effet, au début des années 60, Brigitte Bardot s’est découvert un penchant spécial pour les robes et les jupes à volant.

En cette époque, elle n’a pas encore rejeté les conventions de la haute bourgeoisie et aimait particulièrement se faire voir dans des créations Dior. Le couturier préféré de Brigitte Bardot était alors Pierre Balmain. La jeune femme s’appuie sur plusieurs des créations de ce couturier de renom pour certains de ses rôles dans ses films. Elle s’est notamment appuyée sur la ligne Jolie Madame dans le film « La mariée est trop belle » sorti en 1956.

À l’aube des années 1960, Brigitte Bardot rejette catégoriquement les codes de la bourgeoisie, préférant cette fois-ci d’autres couturiers. Elle simplifie son nom et devient BB. Après la sortie du film, ‘’ET Dieu créa la femme »’, BB va incarner le youthquake. Elle va à tour de rôle, essayer plusieurs couturiers tels qu’Yves Saint-Laurent, Paco Rabanne. Ce dernier lui confectionne en 1966, une robe sur mesure qui lui va comme un gant. Avec Yves Laurent, l’icône de mode à découvert un goût unique pour des tenues simples, mais riches en émancipation.

Toutefois, c’est vers le couturier Jean bouquin qu’elle se tourna définitivement vers le milieu des années 60. Elle arbore ainsi un style plus groovy et hippie de son quotidien à Saint-Tropez jusqu’aux écrans de cinéma. Elle qualifie d’ailleurs jean bouquin du meilleur couturier qui n’ait jamais su comment la magnifier, la chiffonner, la sexyfier, l’habiller, la dénuder et la pavoiser. C’est lui qui a inventé la mode hippie que BB portait avec succès. Elle le confie d’ailleurs à la presse, quelques années plus tard. Des foulards robes, des mini maxi, des chaînes afghanes, des pantalons jupes, des parures de déesses, de la soie arachnéenne, tout ceci en divers coloris fondus et acidulés.

Le look emblématique et intemporel de bardot

Le look emblématique de Bardot s’est caractérisé par plusieurs styles vestimentaires qui au fil du temps et de son passage sur l’écran se sont vu ériger en mode universel et indémodable.

Le vichy et Jacques Esterel

Brigitte Bardot : une véritable icône Mode et beauté 169443914 m 1

C’est à Brigitte Bardot et à Jacques Esterel que le monde doit l’avènement de la mode vichy. En effet, les faits et gestes de l’icône BB sont copiés par le monde entier. L’imprimé Vichy s’est vu intronisé grâce à ses deux personnages emblématiques. Pour la petite histoire, l’imprimé vichy était uniquement réservé aux nappes de pique-nique. Cependant, un événement hors du commun va lui changer de rôle et le placer comme un incontournable de la garde-robe féminin.

En effet, à ses 25 ans, Brigitte Bardot a épousé l’acteur Jacques Charrier. Elle demande alors au couturier Jacques Esterel de se charger de sa robe de mariée. Le 18 juin 1959, la star de cinéma apparait à la célébration, aux bras de son mari dans une robe rose et blanc au jupon gonflant de carreaux Vichy. Une fois encore, la sulfureuse jeune femme fait chavirer les conventions avec cette robe peu conventionnelle.

Cette robe sortie tout droit des ateliers du faubourg saint honoré de Jacques Esterel a engendré une nouvelle révolution esthétique. Les faits et gestes de BB étant scrutés par le monde entier, le modèle fait le tour de l’univers et à l’été 59, paris se voit envahis par toute sorte de tenues cousues en imprimé vichy.

Par la suite, sous l’inspiration de la costumière Rosine Delamare, Jacques Esterel a imaginé les tenues de Brigitte Bardot dans le film, « ’voulez-vous danser avec moi »’ ? Diffusée en 1959. C’est ainsi que la jupe Vichy est devenue l’une des tenues culte du cinéma. En un mot, sans BB, il n’y aurait jamais eu de vichy. Cette mode, le monde l’a lui doit, comme tant d’autres d’ailleurs. Ce qu’il faut savoir, c’est que Brigitte bardot, avant d’arborer un nouveau look, ne se doutait jamais de l’effet et de l’influence qu’il aurait sur le monde entier.

Elle osait, restait dans son naturel, portait les tenues les moins conventionnelles, essayait toujours de se démarquer de la mode, mais finalement, tout ce qu’elle portait finissait par poser les jalons d’une attitude érigée en norme. Les audaces au bardot ne se sont pas arrêtées en si bon chemin. En 1963, dans le film « ’Le Mépris »’ réalisé par jean Luc Godard, BB fait du bandeau une icône des années 60 puis aujourd’hui une icône moderne puisque c’est également devenu une basique intemporelle. D’ailleurs c’est surtout pour ses tenues de ville que l’audace au bardot est restée ancrée dans la mémoire collective.

La ballerine rouge carmin, repetto et Col Bardot

Si Brigitte Bardot est une star à l’écran, elle l’est encore plus à la ville. Avant de devenir modèle, la jeune femme espérait devenir danseuse de ballet à l’opéra de paris. Elle a ainsi inspiré une ballerine devenue iconique. En effet, c’est sur sa demande que rose repetto a imaginé la ballerine BB encore appelée cendrillon. Cette ballerine, elle l’a destinait à son rôle dans « ’ Et Dieu créa… la femme »’. Ensuite, cette paire de chaussures est devenue la chaussure à porter tous les jours. Et BB la portait tous les jours. Ensuite, tout le monde voulait porter la même paire. Tout le monde voulait se chausser comme elle.

BB a également voué un amour particulier pour les cols à encolure, qui par la suite ont été adoptés par tous. Les cols bardots dévoilent le cou et les épaules, conférant une certaine sensualité à la femme, de la fougue et de l’élégance sans jamais tomber dans l’exagération. Brigitte Bardot est un vrai phénomène culturel. Sur elle, la tenue la plus banale prenait des allures folles et devenait une mode. Elle pouvait se balader en jean et t-shirt, déambuler pieds nus dans les rues de Paris. Et pourtant, cette mise que beaucoup auraient décrié sur une personne lambda trouve rapidement un écho retentissant chez elle.

Les rayures marinières

Dans sa jeunesse, Brigitte Bardot a craqué pour un petit village de pêcheurs. Son amour pour ce village l’a poussé à arborer dans ses films la marinière classique et le pantalon corsaire qui symbolisent ce village. Le grand public n’a pas hésité à adopter ce mode méditerranéen simple et décontracté. D’abord tendance dans les années 60, le look est devenu indémodable et continue même de faire sensation à l’ère de la modernité.

Le bikini

Le style de Brigitte Bardot est carrément indémodable. C’est un vrai héritage qu’elle laisse à la gent féminine. Le bikini a été porté pour la première fois par l’icône de mode dans le film “Manina, la fille sans voiles ». Ce film a désacralisé le maillot de bain et a démocratisé le bikini, car jusque-là, sur les plages françaises, espagnoles ou italiennes, les femmes devaient toutes faire contrôler la longueur de leur maillot de bain pour raison de pudeur. Ainsi, ce n’est pas comme certains le croient, Ursula Andress dans « James Bond contre Dr. No », qui a fait connaître le bikini au monde entier. Brigitte Bardot a déjà eu le privilège d’imposer le bikini à l’écran.

Finalement, il n’est plus aujourd’hui possible d’imaginer une garde-robe ou un vestiaire de vacances sans ces indispensables. La star de mode a ainsi influencé et inspiré toutes les maisons de mode, les filles et les femmes du monde entier. Elle est l’incarnation même de la femme émancipée dans une posture désinvolte et glamour avec une petite touche de sophistication, de laisser-aller et de masculin féminin.

A lire également: Dita Von Teese : La reine du burlesque

6 leçons pour arborer le style bardot à la perfection

Femme libérée à la sensualité explosive, Brigitte bardot continu d’influencer la mode contemporaine. Même jusqu’à aujourd’hui, il est difficile de visiter un site de photos libres de droits ou Pinterest sans voir une image d’elle. Marques et blogueuses se battent pour arborer une photo de la star et pour cause, les pièces de son dressing sont sacrément dans l’air du temps : ballerine, marinière, capeline, etc. si vous désirez absolument arborer un look au bardot, voici 7 choses que vous devez garder en tête :

Dévoiler ce qu’il faut de peau

Le nouveau décolleté est une tendance due à Brigitte BardotL’influenceur lanceuse de mode dévoilait sensuellement ses épaules et hauts de buste sans trop en faire. C’est d’ailleurs pour cela que le top bardot porte son nom. Porté avec subtilité, le résultat final est un mélange de charme et de sexe appael.

Porter des ballerines

Qui a dit que sans les talons un style féminin ne pouvait pas être parfait ? En tout cas, Bardot est loin de penser ainsi. La sulfureuse jeune femme ne quittait presque jamais ses ballerines répetto rouge carmin. Il faut les arborer avec une jupe midi ou un pantalon feu de plancher.

Retrousser son jean

Porter son jean jusqu’aux chevilles ? Pas mal comme look, mais et si vous féminisez tout cela ? Simple à faire. Pour BB, il faut dévoiler ses chevilles en roulotte le bas du pantalon Jean. Un parfait twist qui marche particulièrement avec le jean taille haute.

Orner sa tenue d’un chapeau

Alors ça, ce n’est pas sur toutes les tenues qu’il faut le faire, mais BB a su prouver qu’il ne faut pas sous-estimer l’utilité d’un chapeau. Chapeau-feutre, capeline, chapeau cloche, BB les arborait selon le look et rehaussait la valeur de sa tenue du moment. De simples détails qui rendent époustouflant.

Une coiffure mythique

Brigitte Bardot : une véritable icône Mode et beauté 82801680 m

La lourde crinière blonde de BB a inspiré plusieurs stars telles que Pamela Anderson, Selah Sue ou encore Lana Del Rey. Les cheveux de Brigitte Bardot sont souvent lâchés, relevés en chignon ou maintenus par un large bandeau.

Les yeux de chat

Il n’est pas possible de parler du look de l’actrice française sans mentionner ses yeux charbonneux. Elle n’est pas si fan de maquillage, mais ce qu’elle a de particulier, c’est porter un large trait d’eye-liner qui lui confère un regard de félin.

Filmographie

Outre ses looks indémodables et ses morceaux de musique, Brigitte Bardot est une actrice à succès. Après 48 films, plusieurs mariages, elle se retire volontairement des projecteurs à l’âge de 40 ans et s’isole dans sa propriété de Saint-Tropez. Désormais, elle consacre sa vie à la cause animale. Voici ses six films phares :

• Et Dieu—-créa la femme (1956)

• En cas de malheur (1958

• La vérité [1960]

• Le mépris [1963]

• Viva Maria [1965]

• L’ours et la poupée [1970]

Brigitte Bardot : en résumé

En gros, le monde de la mode doit énormément à Brigitte Bardot. Pour dire vrai, elle est à l’origine de bon nombre de révolutions qu’a connues la garde-robe féminine. Son impact sur la culture est tel que les femmes peuvent désormais oser se libérer. Du bikini à l’imprimé Vichy en passant par la ballerine, la marinière, le bandeau, elle aura laissé une touche immortelle sur la mode féminine. Même après avoir fêté ses 87 ans, la lanceuse de mode demeure autant adulée.

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour recevoir des promos exclusives et des offres spéciales.